Les Offices publics de l'Habitat » Centre de ressources » L'OPH de l’Agglomération de La Rochelle à l'oeuvre pour l'accès aux soins

L'OPH de l’Agglomération de La Rochelle à l'oeuvre pour l'accès aux soins

Modifié par Salima NEKAA-BOURET le 16/05/2017 16:55
Email Facebook LinkedIn Twitter

Cacher les détails

Auteur(s):  Salima NEKAA-BOURET

Entité: FOPH

 La Ville de la Rochelle a sollicité l’Office Public de l’Habitat de l’Agglomération de La Rochelle afin de concevoir une maison pluridisciplinaire de santé, dont l’office serait maître d’ouvrage.

A l’origine il y a un constat. Celui, dès 2011, d’un quartier prioritaire de La Rochelle qui connaît  une inquiétante désertification progressive de l’offre médicale et paramédicale. Celui d’une population enclavée pour laquelle l’accès aux soins se fait de plus en plus difficilement. Pour faire face à ce problème touchant de plein fouet Villeneuve-les-Salines, la Ville a alors sollicité l’Office Public de l’Habitat de l’Agglomération de La Rochelle afin de concevoir une toute nouvelle maison pluridisciplinaire de santé, dont l’office serait maître d’ouvrage.

Une offre de soins diversifiée pour répondre à tous les besoins

La dynamique du projet, c’est une quinzaine de professionnels de santé libéraux du quartier qui l’a impulsée, en se rassemblant en association (VLS Pro Santé) avec l’ambition de regrouper leurs cabinets dans un projet collectif. Aujourd’hui, ces pionniers du programme ont été rejoints par d’autres candidats, portant à 26 le nombre de professionnels de santé qui s’installeront l’année prochaine dans les locaux flambant neufs (médecins, kinésithérapeutes, infirmières, orthophonistes, psychologue, diététicienne, pédicure-podologue, sage- femme et autres spécialités).

A travers ce programme, l’OPH entend assumer encore un peu plus son rôle social d’accompagnement des résidents au quotidien. « En tant que bailleur social, nous sommes un spécialiste du logement, certes, mais nos préoccupations vont bien au-delà, avec une dimension prépondérante de la notion de services que nous entendons apporter à nos résidents », explique Jean-Jacques Carré, directeur général de l’office. « Louer un appartement doit aujourd’hui s’accompagner de prestations visant à créer de la proximité. Les soins sont évidemment au cœur de cet objectif ».

larochelle web.jpg

Concertations et garanties

Le service santé de la ville de La Rochelle s’est chargé d'obtenir l’accord de l’Agence régionale de santé et les agréments nécessaires à la construction de l’établissement. Démarche facilitée notamment par la région Poitou-Charentes, qui avait impulsée depuis plusieurs années une politique volontariste en matière de santé.

Derrière l’aspect administratif, le lancement du programme a constitué un important défi. Celui de réunir autour d’une table des professionnels aux spécialités diverses et de les faire tomber d’accord sur un projet commun. « Il a fallu effectuer un travail de préparation, de dialogue, de concertation avec tous ces acteurs », précise Jean-Jacques Carré. « Trois années de réunions au cours desquelles nous avons dû leur donner des garanties sur les coûts, les financements divers, en tenant compte du fait que ces professionnels du milieu médical n’étaient pas toujours au fait de l’univers immobilier. Concrètement, afin de les rassurer, les mettre dans les meilleures conditions pour qu’ils s’engagent, il a notamment fallu créer un bail pour chaque spécialité, de sorte que chacune d’entre elles (généralistes, kinés, infirmières, etc.) ne soit responsable que de son groupe de professionnels ».

In fine, derrière les difficultés théoriques, l’office a rapidement constaté un formidable engouement, au point que le projet suscite aujourd’hui de nouvelles demandes de la part de médecins souhaitant s’y joindre.

Un budget de 2,1 millions d’euros

La construction de l’établissement, sur une parcelle de 1200 m² cédée par la Ville, engage un coût s’élevant au total à 2,1 millions d’euros. L’OPH de l’Agglomération de La Rochelle a investi près de 1,4 millions (emprunt amorti par les loyers)  et bénéficié du soutien de plusieurs partenaires : l’Etat à hauteur de 100 000 euros, la région Nouvelle Aquitaine (166 360 euros), la Communauté d’Agglomération au titre de la politique de la ville (95 000 euros) sans oublier la participation foncière de la Ville à hauteur de 366 000 euros.

En marge des consultations, la maison de santé accueillera un espace mutualisé dédié aux permanences et réunions, permanences institutionnelles (Assurance Maladie, Caisse d’allocations Familiales, Centre hospitalier) et associatives (accompagnement de malades ou de leurs familles).

Une offre complète pour un public aux revenus modestes

Pour les habitants de Villeneuve-les-Salines, dont la plupart a des revenus modestes, cette initiative permet d’enrayer le processus d’isolement qui se dessinait avec la désertification médicale. « Au cœur de ce quartier, inscrit dans le NPNRU 2, l’idée était de conserver une offre de soin importante et de la développer pour que chacun puisse se soigner dans de bonne conditions », explique le directeur général de l’OPH. « La ville s’est aperçue que le cas d’un quartier prioritaire comme celui-ci s’apparentait un peu à celui de nombreuses zones rurales manquant également de professionnels de santé ».

A Villeneuve-les-Salines, où l’office compte près de 1000 logements, cette opération est considérée comme un moyen de relancer l’attractivité du quartier, de fidéliser les résidents et d’en faire venir de nouveaux.

Après la pose symbolique de cette première pierre, le chantier démarrera réellement en juin prochain, pour une livraison prévue en fin d’année 2018.

Mots clés santé
Créé par Salima NEKAA-BOURET le 16/05/2017 16:55

Federation Nationale des Offices Publics de l'Habitat - 14 Rue Lord Byron - 75384 Paris CEDEX 08