Les Offices publics de l'Habitat » Centre de ressources » Chez Néotoa : l’accession à la propriété passe par l’auto-construction

Chez Néotoa : l’accession à la propriété passe par l’auto-construction

Modifié par Salima NEKAA-BOURET le 30/11/2016 16:14
Email Facebook LinkedIn Twitter

Cacher les détails

Auteur(s):  Salima NEKAA-BOURET

Entité: FOPH

C’est une première en France. L’office Neotoa, à Rennes, a lancé un projet d’auto-construction collective accompagnée par des professionnels du bâtiment.

Une idée novatrice qui vise à favoriser l’accession à la propriété des ménages les plus modestes, en les impliquant directement dans le chantier de leur futur logement, et de ceux de leurs voisins.

L’initiative est inédite, et marque une nouvelle étape dans la réflexion sur l’accession à la propriété. Elle est née du projet de l’office Neotoa, qui propose à des familles de participer activement à la construction de leur propre maison. « Notre objectif est de permettre à ces primo-accédants de pouvoir acheter un logement à un prix très intéressant, environ 140 000 euros au lieu de 180 000 à 200 000 euros », explique Bruno Caccia, Directeur général de Neotoa. « Mais au-delà de la question financière, le but est aussi de les faire entrer dans une aventure collective, de créer du lien ».

Huit familles pour tester le dispositif

L’opération concerne aujourd’hui 41 lots répartis sur 2000 m² dont huit maisons en auto-construction, six logements en locatif social, et 27 lots libres de constructeurs. Les 8 familles, qui se sont portées candidates suite à une campagne de publicité menée par l’office, s’investissent sur leur chantier mais également sur celui d’autres maisons du lotissement. Un dispositif d’investissement collectif grâce auquel l’organisme entend favoriser un esprit de convivialité et de solidarité entre les voisins.

L’opération prévoit que les futurs propriétaires se rendent disponibles pendant deux périodes de congés, ainsi que trois week-ends sur quatre, et réalisent eux-mêmes la construction des cloisons, l’installation des réseaux électriques et des évacuations de plomberie, laissant à des professionnels du bâtiment le chantier de la charpente et de la toiture.

Des chantiers encadrés par des professionnels

Pour mener à bien ce projet, l’organisme s’est associé à Saint-Médard-sur-Ille, commune de 1345 habitants située dans le département d’Ille-et-Vilaine, où les premiers chantiers ont été planifiés et engagés. Neotoa a en outre noué un partenariat avec l’association des Compagnons Bâtisseurs Bretagne. Ces professionnels du bâtiment mènent depuis 40 ans des actions d’auto-réhabilitation, à destination de personnes en difficultés financières et sociales. Au cœur de ce nouveau projet, ils accompagnent au quotidien les futurs acquéreurs tout au long de la construction. Un encadrement indispensable pour apporter des compétences techniques et juridiques. Un partenaire en charge de l’organisation et de la mise en œuvre technique du chantier, dans une démarche collective d’entraide. C’est également cette structure qui assure la formation sur place, le suivi des travaux, et le prêt de matériel.

Un travail juridique essentiel

Les études préalables ont coûté près de 100 000 euros à l’office, pour qui l’un des principaux défis à relever a consisté à régler les démarches administratives. Mise au point des contrats de garantie, instauration d’un cadre légal, l’organisme a reçu l’aide du Conseil régional pour effectuer un travail juridique qui rende le projet viable, et permettre aux familles de travailler légalement sur les chantiers.

Deux des 8 maisons sont aujourd’hui à un état de construction bien avancé. La livraison des bâtiments est prévue pour l’automne 2017.

Federation Nationale des Offices Publics de l'Habitat - 14 Rue Lord Byron - 75384 Paris CEDEX 08